Bandeau bleu

licra1 2012licra2 2012Mercredi 9 mai 2012, les élèves de la classe de 1ère bac pro maintenance des véhicules industriels (1PVI) sont allés chercher à la mairie de Bordeaux le premier prix du Concours de la Licra sur le métissage des cultures. En présence des autorités représentant non seulement le maire de Bordeaux mais aussi plusieurs maires, consulats, militaires, ils ont été applaudis pour avoir remporté la première place devant prés de 500 participants venus de collèges et de lycées de la région.

Chaque élève a reçu quelques cadeaux et la classe rien moins qu'un vidéo-projecteur et de nombreux livres. Voir leur travail.

1vp11vp2 bordeaux 2012Dans le cadre d'un travail d'histoire, 2 classes de seconde CAP maintenance automobile (1VP1 et 1VP2), sont parties à la découverte de Bordeaux. 
Chaque élève a choisi un endroit de Bordeaux et l'a fait découvrir à ses camarades chargés de prendre des notes.
Un bon moyen de voir sur place que l'Histoire a laissé des traces qu'il suffit d'aller chercher pour comprendre notre histoire.
Tous les élèves ont participé et se sont pris au jeu y compris les élèves non francophones. Voir les photos

biennale 2012 afficheA l'occasion de la 6° biennale des littératures d'Afrique Noire, un projet est né aux lycées A. Beau de Rochas et Saint Louis  d’une volonté de rassembler ces deux lycées mitoyens qui se connaissent peu au final. La perspective d’accueillir Séraphin Kadjibwami (République Démocratique du Congo) en résidence d’auteur nous semblait idéale pour appréhender l’idée d’altérité et nous rassembler autour de lui. Séraphin étant auteur de bandes dessinées (la B.D."Les diamants de Kamituga" est disponible au CDI), il a été demandé aux élèves des classes de 2nde B et TPVI de créer une planche autour d’un thème les concernant puis d’évoquer leur Afrique avant d’entrevoir celle de Séraphin.

Chaque groupe a travaillé sur un thème, qu'il a lui même (et de façon collégiale) déterminé. Les élèves seront présents jeudi 3 mai 2012 à Saint Médard en Jalles pour présenter leurs travaux.

Les groupes se sont constitués de manière assez naturelle, les deux lycées se mélangeant aisément. Ainsi, quatre groupes ont été formés comportant des élèves de Saint Louis et de Beau de Rochas :


Le groupe Recto-Verso (Mélodie Paro, Léna Parthon Naud, Bacary Diedhiou, Camille Raymond, Quentin Bouatrous, Antoine Blondy, Marine Gattegno, John Artiga, Thomas Laoué et Nicolas Bayart) a travaillé sur les problèmes des jeunes et plus particulièrement sur la drogue et la descente aux enfers que cela peut provoquer.

Le groupe Accident de soirée (Marion Eyraud, Margaux Le Boulleur De Courlon, Morgane Cimavilla, Morgane Pilet, Alexis Dupis, Mickaël Baudry, Lucas Cauvel, Thomas Krismann, Cindèle Seguin, Christian Lalyman) s’est intéressé à la sexualité à risques.

Le groupe Céréale Killer (Camélia Kadiri, Wilfried Toungara, Adrien Brac, Océane Mourtané, Laurine Moll-Fraysse, Nicolas Delavay, Antony Gillibert) a mis en lumière les ravages de la cocaïne.

Le groupe Seconde chance (Jérémy Verdois, Thomas Clavel, Yoan Garcia, Vincent Duchêne, Anthony Maucarre, Maurice Ba, Clément Bouchaud, Corentin Da Silva Mezon, Pierre Archambaut) a travaillé sur la discrimination

Chaque groupe a élaboré son scénario de manière commune  On a pu remarquer que le travail avançait facilement, chacun trouvant sa place et ajoutant sa contribution au projet.

Les difficultés rencontrées ont été essentiellement liées au format BD ; les élèves ayant peu l’habitude d’écrire sous cette forme et en particulier le passage du scénario au découpage. Faire voir est différent de raconter on doit alors choisir ce qui sera privilégié à l'image.

De ce fait, l’aide de Séraphin leur a été précieuse puisqu’il a leur a indiqué comment travailler sur la mise en page. Il les a également encouragé à effectuer des crayonnés, ce qui nous a permis de découvrir les multiples talents de nos élèves...  De plus, il leur a donné des conseils pour faire évoluer leurs personnages et leurs histoires mais aussi pour découper au mieux leur histoire en vignettes. Séraphin a enfin finalisé les idées des élèves par le dessin. Ceux-ci ont pu alors compléter les crayonnés effectués par Séraphin à partir de leurs propositions, et ils ont écrits les dialogues. Après avoir décidé du titre commun Chaque groupe a enfin travaillé sur une idée de couverture commune et les idées étaient tellement riches qu'elles ont toutes été conservées !

Ainsi, les élèves, leurs professeurs Christine Dethan /Aude Le Bras et Séraphin Kajibwami ont pris beaucoup de plaisir dans la réalisation de ce projet. Il nous a permis de nous rencontrer, de nous découvrir et de travailler autrement.

librairie georges mai 2012Cette année, les élèves de CAP maintenance  des véhicules industriels et CAP peinture sur  carrosserie ont bénéficié du projet "courant  livre" réalisé en partenariat avec l’Association des  Librairies atlantiques et la DRAC Aquitaine.
Ils ont ainsi pu découvrir la chaîne des métiers du  livre et de s'approprier l'objet livre. 
Accompagnés de leur professeur de  lettres/histoire, Mme Discamps et des  documentalistes, ils se sont rendus à la bibliothèque  de Bordeaux Lac où ils ont été chaleureusement  accueillis. Ils ont visité les lieux, parcourus les rayons,  lu et emprunté des ouvrages.
Le 4 mai, ils sont allés à la librairie Georges à  Talence pour compléter leurs informations et pour s'acheter des livres grâce à un bon de 30 € chacun financé par l'établissement et par la DRAC. Même si ce n'était pas évident au départ, ils ont tous pris leur tâche au sérieux et ont pris le temps pour trouver des documents qui leur plaisaient réellement. Chacun est reparti avec un ou plusieurs livres, même les élèves mal à l'aise avec la langue française. Voir les photos

a zrikaDans le cadre du Printemps des Poètes (14ème édition) les élèves de la classe 1PV ont eu le privilège de recevoir au lycée lundi matin 19 mars, le poète marocain Abdallah Zrika. La veille, François Mauget mettait en scène l’une de ses œuvres poétiques : Bougies noires, magnifiquement mise en valeur par des comédiens et musiciens. Ce spectacle était co-produit par l'Opéra de Bordeaux et le Théâtre des Tafurs.

La rencontre avec les élèves fut toute aussi belle et enrichissante. « J’attendais avec impatience l’arrivée de cet écrivain » note Jonathan le lendemain de sa venue. « Durant les deux heures passées avec lui » renchérit Jean-Philippe, « j’ai appris ce qu’était vraiment la poésie ; je me suis rendu compte que rien qu’avec les mots, on pouvait déranger ; on peut faire changer les choses. ». En effet, les échanges entre les élèves et le poète se sont déroulés dans une atmosphère sereine d’écoute et de grand respect. « Ce poète m’a touché » dit Nicolas « non pas seulement par son vécu mais aussi avec les réponses à nos questions. » (voir les photos)